Chant / Guitare : Jeffrey HENNOXJeff Hennox, chanteur guitariste

Chant : Ana KA

Guitare : Jérémy BARES

Basse / Choeurs : Nico BOUJOT

Batterie / Percus :                                                        Jérôme SPIELDENNER, Fred HAYSJérome Spieldenner et Fréd Hays, batteurs

Saxophone : Nicolas GEGOUT

Saxophone : Nicolas TUAILLON

Trompette : Jérôme SPERISSEN

Les hommes de l’ombre

Retrouvez les prochainement en concert

A propos du festival de Woodstock

Le festival a eu lieu à Bethel, sur les terres du fermier Max Yasgur, à une soixantaine de kilomètres de Woodstock dans l’état de New York. La manifestation devait initialement avoir lieu à Wallkill à 50 kilomètres au Sud de Woodstock. Le fermier Max Yasgur loua finalement un terrain de 243 hectares pour 50 000 dollars.

Mais alors, si le festival n’a pas réellement eu lieu à Woodstock, pourquoi le nom de cette ville est-il resté ? Eh bien, c’est à cause de Bob Dylan. Sa légende, son histoire, son mystère, sa mythologie étaient déjà immense en 1969. Les organisateurs ont appelé ça le festival de Woodstock parce que c’est là que Bob Dylan vivait. Même quand l’événement s’est éloigné du lieu de résidence du musicien, les organisateurs ont gardé le nom de Woodstock à cause de tout ce qu’il évoquait d’artistique, d’artisanal et de bohème. C’est donc après Bob Dylan qui, dès 1966, viendra s’y installer en famille, que Tim Hardin, The Band, Van Morisson ou plus récemment Mercury Rey viendront s’y établir. Woodstock s’impose alors comme la capitale de la contre culture à la fin des sixties .

Si on parle souvent des groupes qui se sont produits au festival, nombreux sont ceux qui ont refusé de venir jouer : Les Beatles, les Doors, Led Zeppelin, Jethro Tull, les Moody Blues, les Byrds, Bod Dylan ou encore Frank Zappa. Ils doivent l’avoir amèrement regretté ! Quoique… Les conditions pour certains groupes ont été terribles. C’est le cas pour les Grateful Dead qui se prenaient de grosses châtaignes dès qu’ils touchaient leur instrument tellement la scène était trempée…